Header post legalsen

GORGUI SY DIENG ENVISAGE DE METTRE FIN À SA CARRIÈRE INTERNATIONALE : « ÉQUIPE NATIONALE DA METI »

par

GORGUI SY DIENG ENVISAGE DE METTRE FIN À SA CARRIÈRE INTERNATIONALE : « ÉQUIPE NATIONALE DA METI »

Après l’échec de l’expédition au Rwanda, Gorgui Sy Dieng envisage de mettre fin à sa carrière internationale. En quête d’or, les Lions du Sénégal ont revu leurs ambitions à la baisse, après leur élimination en demi-finale, par la Côte d’Ivoire, pour se contenter de la médaille de bronze, comme en 2017. Suffisant pour que le pivot des Lions évoque sur les réseaux sociaux, sa déception. Si grande qu’il envisage de jeter l’éponge bien qu’il soit une nouvelle fois meilleur marqueur de l’Afrobasket avec 120 points et figure dans le cinq majeur du tournoi comme lors de la précédente édition.

Les supporters du Lion ne l’entendent pas de cette oreille. En effet, dans un de ses derniers posts sur Instagram où il remerciait les supporters et ses coéquipiers grâce à qui il a pu décrocher deux trophées individuels (meilleur marqueur et membre du 5 majeur du tournoi), le Sénégalais a été interpelé par Sitapha Savané, ancien basketteur professionnel sénégalais et par ailleurs fils de l’homme politique Landing Savané. En réponse au post, il a demandé à Gorgui Sy Dieng d’oublier le débat autour d’une éventuelle retraite internationale avant de l’encourager pour les prochaines échéances.

D’autres fans du Lion ont embouché la même trompette pour demander à l’ailier fort et pivot des Hawks d’Atlanta, « de ne pas baisser les bras sur cet échec. »

Puis, l’ancien Spurs de San Antonio a répondu à Savané, lui assurant qu’il pensait « sérieusement » à cette éventualité. « Équipe nationale dafa meti mais Yalla bakhna », a-t-il, toutefois, nuancé, comme pour réserver sa décision à un moment ultérieur.

« Je te comprends mon frère. C’est notre job de trouver les moyens pour t’alléger le poids. Nous sommes si proches d’un retour au sommet du basket africain, maintenant… Mais pour l’instant, repos et récupération pour ton cerveau et ton corps », lui a conseillé Savané.

Source Emedia