Header post legalsen

Pourquoi le marabout de Sonko fâche Touba

par

Pourquoi le marabout de Sonko fâche Touba

Les agissements du marabout de Ousmane Sonko ne sơnt pas du goût des autorités religieuses de Touba. Serigne Abdou Mbacké est accusé de se présenter comme le trait d’union entre le leader de Pastef et le Khalife général des mourides et d’être un témoin oculaire des événements de février et mars derniers liés à l’affaire Adji Sarr- Ousmane Sonko.

Les agissements actuels de Serigne Abdou Mbacké de Darou Mousty, présenté comme étant le marabout du leader de Pastef; Ousmanė Sonko, n’ont pas l’heur de plải- re à Touba. Le modus operandi du marabout de Sonko, d’après le journal le Quotidien, est qu’il «se présente comme un témoin oculaire des événements de février-mars», à savoir l’affaire Adji Sarr, qui avait suscité des émeutes qui s’étaient soldées par beaucoup de morts et le saccage de nombreux biens appartenant à autrui dont les magasins Auchan surtout. Serigne Abdou Mbacké «se définit (aussi) comme celui qui était le trait d’union entre Serigne Mountakha (khalife général mourides) et Ousmane Sonko», poursuit le journal. Ce qui a fini de mettre en ébullition la capitale du mouridisme, surtout au niveau de l’entourage du khalife général des mourides, dont la médiation a beaucoup contribué à apaiser la tension lors des évènements violents de février-mars.

Il nous revient, d’après nos confreres du Quotidien, que Serigne Cheikh Abdou Mbacké, qui est actuellement en train de faire la navette entre la France, l’Italie et l’Espagne, a un agenda clair : «Rencontrer les dahiras mourides et organiser des séances d’échanges téléphoniques entre les talibés et Ousmane Sonko. A la fin des sessions, il y a quelques leaders des dahiras et leur passe Sonko (au téléphone). Le laïus de ce dernier est de leur dire que lui est un mou- se retire avec ride qui a connu Serigne Touba dans le tard. Il a même essayé de faire entrer dans la tête des gens que Touba le soutient», relatent les informateurs. D’après toujours ces derniers, «le discours de Sonko a été de dire aux membres des dahiras de tout faire pour peser sur la prochaine élection locale en attendant 2024, année où il va remporter les élections et faire de Touba la vraie cité qu’il- le doit devenir». En outre, nos sources indiquent que le marabout du leader de Pastef, qui était en Italie près de Rome et doit se rendre à Genova, «fait croire que le Président (Macky Sall) est contre les mourides».

IGFM