Header post legalsen

Thiès : Le chantage à la sextape de deux élèves finit au commissariat

par

Thiès : Le chantage à la sextape de deux élèves finit au commissariat

Une salace histoire de mœurs secoue un célèbre établissement scolaire à Thiès. En effet, l’étudiant T. A. W. a collecté illicitement les images obscènes de sa petite amie Y. S., lors de leurs appels vidéos via WhatsApp, selon des informations exclusives de Seneweb. Quelque temps plus tard, le couple a volé en éclats, suite à un malentendu.

Piqué par on ne sait qu’elle mouche, l’étudiant âgé de 19 ans a partagé les images de son ex-petite amie avec ses camarades dont un nouveau bachelier et un élève en classe de première. En possession de ces données sensibles, ils ont fait chanter l’adolescente de 19 ans.

« la candidate au Bac remet 200 000 F Cfa à l’ami de son ex-copain, pour… »

Tout a commencé lorsque le bachelier T. S. a donné rendez-vous à la fille. Et pour avoir décliné l’invitation, elle a reçu sa sextape de la part de son interlocuteur. La pensionnaire d’un célèbre lycée de Thiès panique et finit par rejoindre T. S.

D’après des sources de Seneweb proches du parquet de Thiès, le maitre chanteur de 18 ans a réclamé à la jeune fille 200 000 F Cfa pour ne pas voir ses images sensibles sur les réseaux sociaux.

Ainsi, la victime finit par céder au chantage, en lui remettant ledit montant. Son coup réussi, T. S. en parle à son ami Y. S. Ils ont remis ça.

Paniquée, la pauvre Y. S. ne savait plus à quel saint se vouer, alors que les deux amis de son ex menaçaient de transférer sa sextape à Adamo. Ainsi, ils ont réclamé à la victime 700 euros pour supprimer ses images.

Finalement, elle a décidé de porter plainte au commissariat central de Thiès.

D’après nos sources proches du parquet, les policiers ont mis la main sur le bachelier T. S. et l’élève en classe de première Y. S. Ces derniers étaient placés en garde à vue pour extorsion de fonds et tentative d’extorsion de fonds.

Également, l’ex-copain de la victime a été arrêté pour collecte illicite de données à caractère personnel et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

Tout ce beau monde a été présenté aujourd’hui au procureur près le tribunal de grande instance de Thiès.

SENEWEB