Header post legalsen

UN HOMME MARIÉ ET SA MAÎTRESSE, AGRESSEURS EN SÉRIE, CONDAMNÉS

par

UN HOMME MARIÉ ET SA MAÎTRESSE, AGRESSEURS EN SÉRIE, CONDAMNÉS

Bien que marié, A. Dieng avait une maîtresse. Mais le fait inédit dans cette histoire, c’est qu’il s’accompagnait de cette dernière pour agresser. Enfourchant leur moto, le couple visait des dames solitaires. Plusieurs cas de vols à l’arrachée sont à leur actif, dans les rues de Thiès.

Tout marchait sur les roulettes jusqu’à leur dernière victime. Auparavant, ils avaient ciblé une dame occupée à envoyer un message vocal via Whatsapp, sur la route nationale, à hauteur du quartier Fahu, à Thiès. Ils arrachent vigoureusement à leur proie son téléphone portable avant de vider les lieux. Usant du même modus operandi, ils s’en prennent à une victime aux abords de la station Shell. Postés dans un coin, ils aperçoivent une dame manipulant un téléphone de marque Iphone X, avant de sévir. Dépossédée de son appareil, la victime, qui ne lâche pas l’affaire, s’en ouvre à un policier en faction à l’intersection jouxtant le lycée Malick SY.

C’est à la suite de cette plainte qu’A Dieng et sa complice identifiée sous le nom de S. Diène seront alpagués. Placés en garde-à-vue, ils ont été déférés pour associations de malfaiteurs, vols à l’arrachée en réunion, avec usage de moyen roulant.

Jugés hier devant le Tribunal de grande instance de Thiès, ils ont été condamnés à six mois de prison, chacun. Pressé de questions par le Substitut du Procureur, A Dieng a juré que S. Diène était sa copine, bien avant son mariage, dans des propos repris par L’Obs du jour. Ce que S. Diène a tenté de nier.

EMEDIA