Header post legalsen

Alliance Baldé/Sonko – K. Touré: “S’ils arrivent à s’attendre, c’est qu’ils étaient en contact”

par

Alliance Baldé/Sonko – K. Touré: “S’ils arrivent à s’attendre, c’est qu’ils étaient en contact”

Quand on est dans une coalition, ce qu’il faut aussi, c’est la discipline“, selon Abdou Khafor Touré. Invité du Grand oral de Rewmi Fm samedi dernier, le Directeur général du CGIS SA (Compagnie générale immobilière du Sahel) est revenu sur l’annonce de l’alliance entre Sonko et Baldé à Ziguinchor. Mais aussi sur les investitures au sein de la Coalition BBY et les frustrations qui y sont notées, entre autres sujets. Morceau choisis…

Liste parallèles…

Depuis l’annonce, par le chef de fil de la Coalition Bby des candidats pour les élections Locales, des frustration sont notées au sein de la mouvance présidentielle. Certains même sont allés créer leurs propres listes. Ce que Khafor Touré qualifie d’exagération.

Il ne peut pas être dans un jeu double…

Nous avons un Chef qui a tracé un cap. Quand on est dans une coalition, ce qu’il faut aussi, c’est la discipline. Macky Sall ne tolère pas les listes parallèles et d’ailleurs, je ne pense pas qu’il soit derrière une quelconque liste parallèle. Il ne peut pas être dans un jeu double. Il a expliqué les enjeux. Mais tout le monde ne peut être candidat. On peut être une dizaine, mais une seule personne est élue pour occuper la fonction de maire“, souligne le Dg du CGIS SA.

“Le mot d’ordre est clair…

Il poursuit : “Je ne pense pas qu’il soit derrière une quelconque liste parallèle. Le mot d’ordre est clair. Ces gens seront sanctionnés. Donc dans les zones à fort enjeu, il est nécessaire que les gens s’oublient et mettent de côté leur ego. Donc il n’y a pas d’implosion de Benno. C’est juste de la titraille. S’il y a une coalition qui tient, c’est celle de Benno. Tout a été publié et il n’y aura pas de contestations“.

Investiture de Diouf Sarr pour la Ville de Dakar…

Ma conviction c’est que les élections locales à venir dépassent les personnes qui sont choisies. Il faut fondamentalement choisir une personnalité pour incarner les listes. Sur Dakar le choix de Diouf Sarr est un choix légitime, logique et cohérent. Diouf Sarr est le seul maire Apr élu depuis 2014. Donc sur ce point, c’est un choix logique et cohérent. Il faut la construction de l’unité et la cohésion. Depuis des années, Dakar est entre les mains de l’opposition. Il faut une équipe pour gagner Dakar. Il y aura un travail à faire dans les 19 communes de Dakar. Et une équipe doit travailler d’arrache-pied pour gagner la mairie pour Bby. L’enjeu est de taille. L’opposition sera présente. Il faut de la générosité pour que Bby soit victorieuse partout, dont Dakar“, précise M. Touré.

Abdoulaye Baldé s’approche de plus en plus de l’opposition…

Là aussi, cette séparation n’est pas du goût des militants de Benno. C’est regrettable car Abdoulaye Baldé est un frère et dans le compagnonnage, il peut y avoir des divergences. Il n’a pas aimé les propositions faites par Macky et a rompu les amarres“, dit-il, espérant qu’ils se retrouveront après les Locales.

Alliance Sonko-Baldé ?

Moi je ne comprends pas souvent en politique. Comment peut-on être dans un mariage ici et se retrouver du jour au lendemain en fiançailles avec le pire ennemi de votre conjoint. Quand on me dit cela, il y a un problème de cohérence et de loyauté. Il faut vraiment croire à des valeurs. Il faut des principes. Pourquoi juste après quelques bisbilles s’aligner avec l’ennemi. J’attends de voir une matérialisation de cette entente. En une semaine, que des gens qui étaient en opposition soient capables de construire une liste ensemble et de construire un projet de développement local ensemble. S’ils arrivent à s’attendre c’est parce qu’ils étaient en contact“, analyse-t-il.