Header post legalsen

“Dire toute la vérité pour le triomphe de Diarrère avec Thérèse Faye Diouf” (Par Pape Roogodéb SENE)

par

“Dire toute la vérité pour le triomphe de Diarrère avec Thérèse Faye Diouf” (Par Pape Roogodéb SENE)

Chez Madame Thérèse Faye Diouf, la charge et la mission que confère la politique ne sont point des faveurs acquises encore moins une concession, mais un sacerdoce.

Plus que tout autre acteur politique, Thérèse exprime chaque jour une conscience ferme que la politique est une vision nette et non un flottement face aux choix. Cette dame, qui a fini de s’imposer par sa belle démarche politique et pour son territoire, a compris et le montre chaque matin, que la politique est donc un projet bien établi, couvert du sceau de l’éthique et de la transparence pour le seul bien des gouvernés et non un moyen d’enrichissement personnel et de convoitise à perdre la raison, la foi et les bonnes pratiques sociales que nous lèguent nos valeurs religieuses et ancestrales.

De mon Fatick natal, du haut de mes 75 ans, pour avoir connu et pratiqué bien des personnalités de rangs différents et de toutes catégories sociales confondues, Nous navions jamais connu une personne à la dimension de Madame Thérèse Faye. Les grades, l’opulence et la richesse, si elle en a vraiment, ne l’ont jamais détourné des siens. Elle est restée la même pour Fatick et pour Diarrère où elle est maire.

Devant ce contexte de diffamation, d’intox et de manipulation, il ressort de notre devoir de sortir de nos logis pour non seulement dire la vérité, mais aider les plus jeunes à opérer de bons choix pour leur éviter de tomber dans le piège de ces pratiques nauséabondes et merdeuses.

Au niveau de Diarrère, cette commune n’a rien à envier aux autres. Nous avons connu cette commune avant Thérèse et nous savons ce qu’elle est devenue aujourd’hui sous Thérèse Faye Diouf. Que de la fierté, en réalité !

Sur tous les plans, Madame Thérèse Faye et son équipe municipale ont permis d’apporter des réponses face aux doléances urgentes des populations. Aujourd’hui, l’eau et l’électricité sont disponibles à plus de 98 % de couverture dans la commune…

Son approche sociale de la politique lui donne, aujourd’hui, une forte adhésion des populations dans cette localité de 23 villages où chacun se retrouve. Ainsi, quoi de plus normal que de demander aux faiseurs de malin, aux prétentieux et emmanchés de la politique de garder leur mal en patience. Nous voulons parler de Moise Sarr et au vieux trimard Paul Faye qui n’a eu de temps que pour sa bouteille.

Pour Moise Sarr, nous demandons de rester tranquilles, sinon, nous lui ferons savoir ce qu’il ignore de lui-même. Du haut de mes 75 ans, natif de la zone, nous avons tellement vu et connu. Nous pouvons parler pour que personne n’ignore de personne afin que chacun connaisse qui est qui. Qu’il ne nous pousse pas au déballage : ce serait catastrophique pour lui et pour son avenir politique. Nous ne voulons point en arriver là avec lui.

Pour Paul Faye, mon ami de circonstance, je tiens à faire savoir qu’il n’a pas affaire à des Bohémiens quand même, ni à des mendiants. On ne peut pas tromper les gens pour toujours. On lui avait donné une chance et il l’avait mal saisie. Que faisait-il pendant que les dignes fils de la localité donnaient tout à cette commune ? On ne permettra point qu’il continue de prendre cette belle et très digne population de Diarrère pour des moins-que-rien qu’on peut manipuler comme l’on le désire.

Aujourd’hui, ce qui est unanime, c’est que Madame Thérèse Faye répond favorablement à l’appel de sa communauté, de sa commune et avec fierté. Elle mérite donc tout le respect dû à ses qualités et à son effort toujours renouvelé pour répondre à l’appel de Diarrère. Elle reste la candidate de la continuité, de l’émergence pour un Diarrère debout et fier. Elle reste la candidate de Benno qu’il faut soutenir et protéger contre les vampires édentés.

Par Pape Roogodéb SENE