Header post legalsen

Locales : Pastef Bakel enterre la hache de guerre et choisit un candidat pour “Yewwi askan Wi”

par

Locales : Pastef Bakel enterre la hache de guerre et choisit un candidat pour “Yewwi askan Wi”

Après quelques contestations pour la désignation du candidat du Pastef de Ballou dans le département de Bakel, l’unité a été retrouvé et finalement M. Moussa Bathily chargé de la massification de Pastef dans le département de Bakel a été choisi pour représenter le parti dans la coalition Yewwi askan Wi pour les prochaines locales.

“Tout est bien qui finit bien mes camarades m’ont choisi pour aller défendre valablement notre candidature dans la grande coalition Yewwi askan wi pour la conquête de la mairie de Ballou (département de Bakel)”, a déclaré Moussa Bathily. Face à la presse ce dimanche 19 septembre 2021.

Face à la pesse, il affirme que le travail ne fait que commencer et qu’aucune élection n’est gagnée d’avance. “Nous devons descendre sur le terrain, prêcher la bonne parole auprès des populations pour qu’ils comprennent l’enjeu capital de janvier 2022”.

Il a remercié ses camarades qui l’ont choisi et se dit certain que l’opposition va gagner la commune de Ballou car le Pastef est arrivé deuxième derrière Benno Bok yakar et avec l’apport des autres partis, la victoire est inéluctable .

Evoquant le mémorandum, il a rappelé les revendications du collectif de la Grande Marche Citoyenne du Département de Bakel mis en place le 28 Juillet 2018 pour dénoncer la situation inquiétante que vit au quotidien la population du département et jusqu’à présent pas encore de solutions. En effet, l’année dernière, la structure a organisé sa première marche qui a réuni toutes les forces vives du département pour réclamer l’équité territoriale.

Les difficultés auxquelles les populations sont confrontées sont liées au déficit d’infrastructures routières, sanitaires, éducatives et le chômage des jeunes. Devant cette situation, le collectif a jugé nécessaire de réunir encore une nouvelle fois, toutes les sensibilités du département y compris la diaspora pour alerter l’Etat du Sénégal et dénoncer cette situation.

Pour cela, le collectif interpelle directement le chef de l’Etat et son gouvernement pour prendre des dispositions nécessaires afin d’apporter des solutions aux maux des bakelois. Le collectif s’engage à ce qu’une solution soit trouvée dans les meilleurs délais à la demande sociale.

Pour cela, Moussa Bathily et ses camarades réclament Le respect du code minier et des engagements pris par l’Entreprise Mapathé Ndiouck  EMN comme inscrit dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise (Mapathé Ndiouck exploite les carrières de la commune de Gabou sans retombée ni pour la commune ni pour les populations. Il exploite illégalement 1000 hectares alors que c’est 500 hectares qui étaient inscrits dans le contrat)

“Implication des villes de Diawara et de Kidira dans la PROMOVILLE. Effectivité de l’ONAS dans les trois villes du département de Bakel à travers des canalisations pluviales. Le démarrage immédiat des travaux de la route Bakel Kougnani – Yafera Aroundou – Aroundou Ballou. L’achèvement des travaux de la route Ballou Dédji – Amadji. Création d’un Service Technique équipé de l’AGEROUTE à Bakel pour régler les questions urgentes. Le démarrage rapide du bitumage des axes routiers suivants comme prévus par le PUMA, l’emploi et Financement des Projets des Jeunes et des Femmes, Le démarrage immédiat des projets d’électrification prévus par l’ASER  à travers des centrales solaires (projet UE FACILITY) il y a sept ans entre autres”, sont les grandes revendications des populations de cette localité.