Header post legalsen

Prix citoyen Modèle africain : Mame Mbaye Niang donne des leçons de “civisme” à l’opposition…

par

Prix citoyen Modèle africain : Mame Mbaye Niang donne des leçons de “civisme” à l’opposition…

Mame Mbaye Niang était à la sixième édition de la Grande Cérémonie du Prix Citoyen Modèle Africain, hier, samedi 13 novembre, dont il était le parrain, au Théâtre National Daniel Sorano. Le ministre Chef de Cabinet du Président de la République n’a pas raté l’occasion de titiller l’opposition dans son discours.

Je suis particulièrement sensible au privilège que vous m’avez fait en me choisissant comme parrain de la sixième édition de la grande cérémonie du Prix Citoyen Modèle africain organisée par le Club MODEL. J’ai accepté avec un grand plaisir l’honneur qui m’est ainsi fait de parrainer cette cérémonie qui perpétue une tradition désormais bien établie“, s’est réjoui Mame Mbaye Niang.

Le travail comme culte…

Selon le Chef de Cabinet du Président Macky Sall, “s’interroger sur les liens entre le travail et le civisme nous rappelle le dévouement que le citoyen doit avoir pour la collectivité dans laquelle il vit. Mais d’abord une observation de nature à saisir l’importance du travail dans les sociétés humaines. Comme l’énonce à juste titre le thème, le travail peut être considéré comme un culte. Rappelons-nous des mots de la Genèse quand s’adressant à Adam, Dieu dit ‘À la sueur de ton front, tu gagneras ton pain. A force de peine, tu en tireras substance’…

L’affirmation d’une conscience citoyenne…

Lorsqu’au début de mon propos, je disais que le civisme nous invite au dévouement pour la collectivité, je laissais entendre l’idée qu’il nous exhorte à un engagement résolu au service de la collectivité. Certes, le civisme est la connaissance et l’exercice de ses droits mais c’est aussi l’affirmation d’une conscience citoyenne qui implique le respect des institutions, des lois et de ses obligations. Sous ce rapport, notre époque illustre parfaitement une crise du civisme dans notre pays“, souligne-t-il.

Impatience civique…

Il poursuit : “Cette crise du civisme, c’est à la fois des citoyens qui réclament la plénitude de leurs droits sans se soucier de leurs devoirs envers la collectivité, c’est aussi des manifestations violentes organisées dans une défiance ouverte à l’égard des institutions et c’est enfin un mépris total des lois qui rendent possible et paisible le vivre ensemble. Si l’on peut percevoir une ‘impatience civique’ dans ses formes d’expression citoyenne, il nous faut définitivement admettre que l’incivisme et le populisme qui le nourrit constituent une menace pour la paix et la cohésion nationales“.

Barrer la route au projet funeste d’une…

Ainsi, face à cette menace, Mame Mbaye Niang propose comme solution “une véritable mobilisation citoyenne pour barrer la route au projet funeste d’une minorité sans culture politique ni culture démocratique qui agit hors des cadres et des procédures de la République (…) Aussi, il faut se féliciter des mesures prises par Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République en mars dernier pour répondre davantage aux préoccupations des populations, en particulier des jeunes. Il ne fait aucun doute que dans la continuité des politiques mises en œuvre depuis 2012, ces mesures vont accélérer et amplifier les résultats positifs enregistrés grâce au PSE“.

Regardez