Header post legalsen

Affaire Sidy Sarr : Revirement dans le dossier, les deux jeunes filles arrêtées, le joueur Nîmois échappe de justesse à une sordide machination

par

Affaire Sidy Sarr : Revirement dans le dossier, les deux jeunes filles arrêtées, le joueur Nîmois échappe de justesse à une sordide machination

L’affaire dite « Sidy Sarr » est en train de prendre une toute autre tournure. D’après les récents rebondissements notés dans le dossier et les informations de dernière heure recueillies par Dakaractu, auprès d’un proche du joueur, les deux jeunes filles mineures impliquées dans les faits présumés de prostitution de mineures, sont présentement en garde-vue, après que l’une d’entre elles ait fait l’objet d’une active recherche par les enquêteurs.

Ce, suite à la plainte contre x initialement déposée par Sidy Sarr (25 ans, 06 sélections) qui avait été victime d’un vol de voiture lors de la fameuse soirée à l’issue de laquelle tout a dégénéré…

Ayant toujours clamé haut et fort son innocence depuis l’éclatement de cette sordide affaire digne d’Hollywood, le Thiessois, déjà libéré depuis mercredi, après un face à face avec le juge d’instruction, a repris les entraînements avec son club, à la Bastide depuis jeudi.

Une information confirmée par l’entraîneur du club, Pascal Plancque qui a par ailleurs tenu à mettre en garde son joueur : « Il faut qu’il arrive à ne pas se retrouver dans des situations qui peuvent prêter à confusion », a-t-il déclaré ce vendredi en conférence de presse d’avant-match.

Ce qui s’est passé lors de la fameuse soirée entre amis…

Pour en venir aux faits tels que racontés par Sidy Sarr par la voix de son ami joint au téléphone par Dakaractu, à la suite de la prononciation de sa mise en examen puis de sa libération sous contrôle judiciaire, pour un recours supposé à des prostituées mineures. Le footballeur international sénégalais dira qu’un ami à lui, un certain M. l’a rejoint à son domicile, le week-end dernier, à une sorte de fête privée entre potes.

À l’en croire, en arrivant, son ami était en compagnie de deux jeunes filles qui étaient présentes sur les lieux jusqu’au petit matin, avant de s’éclipser …

Les deux jeunes filles et le vol de la voiture de Sidy Sarr…

C’est donc le lendemain qu’il (Sidy Sarr) s’est rendu compte de la soudaine disparition des clés de sa voiture et donc de son véhicule de type SUV qui était garé devant son domicile. D’où la plainte déposée par le joueur, contre x, avec comme premières personnes suspectées, les deux mineures qui avaient pris le large à l’aube. C’est de là que partira toute la machination maladroitement orchestrée par les accusatrices de l’international sénégalais, qui livreront plusieurs versions des faits aux enquêteurs, lors de leurs auditions respectives.

Les supposées relations sexuelles avec des prostituées… La voiture du joueur comme moyen de paiement ?

Toujours dans le récit détaillé qu’il a fait suite aux interpellations de Dakaractu, le joueur qui est lié par son club, a quand-même tenu a expliquer qu’une fois les recherches lancées et la voiture finalement retrouvée, les deux jeunes filles, prises à leur propre piège, pour se tirer d’affaire, l’ont complètement enfoncé auprès des enquêteurs, avançant que le footballeur avait entretenu des relations sexuelles tarifées avec elles. Avec comme moyen de paiement la fameuse voiture retrouvée en leur possession. Une version balayée d’un revers de main par Sidy Sarr qui a juste admis avoir été l’hôte de ces accusatrices sans plus ! Il niera catégoriquement avoir entretenu des rapports sexuels avec les deux jeunes filles en question.

La thèse des relations sexuelles avec les mineures démontée… Un test Adn évoqué lors des auditions…

Pourtant, certains médias français dont le site spécialisé en sport, l’Equipe, avaient avancé la thèse des aveux, qui laissait croire à l’opinion que le mis en cause, avait reconnu lors de son audition avoir eu des relations sexuelles consenties et tarifées avec les deux jeunes filles.

Mieux, face aux enquêteurs, le milieu de terrain nîmois de confesser qu’il ira même jusqu’à se porter volontaire pour des tests ADN susceptibles de prouver son innocence et ainsi laver son honneur, dira-t-il.

Pour l’heure, l’enquête suit son cours, les deux jeunes filles actuellement entre les mains de la justice, pourraient être poursuivies et condamnées pour abus de confiance, vol, escroquerie et prostitution…

DAKARACTU