Header post legalsen

Dénoncé pour trafic de chanvre indien, il avait tué Alassane : Y Diallo, arrêté après trois jours de cavale, revient sur les faits

par

Dénoncé pour trafic de chanvre indien, il avait tué Alassane : Y Diallo, arrêté après trois jours de cavale, revient sur les faits

Le 13 septembre dernier, Al Hassane Diallo avait été poignardé par un nommé M. Y. Diallo alias ‘’Ro’’, pour une affaire de dénonciation de trafic de chanvre indien. Après trois jours de cavale, il a été localisé et interpellé dans la banlieue dakaroise, avant d’être remis entre les mains du procureur. Enquête

L es limiers du commissariat de police de Rebeuss ont procédé, mercredi dernier, à l’arrestation du présumé meurtrier d’Al Hassane Diallo, le 13 septembre dernier, au marché Petersen.

D’après les sources du journal «Enquête », exploitant les renseignements recueillis auprès de certains témoins selon lesquels le défunt se battait le jour des faits avec un certain ‘’Ro’’, des investigations ont été menées par les limiers de ce commissariat qui ont permis de localiser le présumé meurtrier dans la banlieue, précisément dans la commune de Yeumbeul.

Ainsi, mercredi dernier, en fin de journée, une descente inopinée a été effectuée dans la zone intermédiaire, entre Yeumbeul et Fass Mbao, où ‘’Ro’’ a été interpellé sans difficulté. Interrogé, poursuivent leurs interlocuteurs, il s’est présenté sous le nom de M. Y. Diallo alias ‘’Ro’’. Il est né en 1997 à Tambacounda et est couturier de profession. Sur les faits, il a avoué avoir poignardé Al Hassane Diallo, lors de la bagarre qui a eu lieu, ce jour-là, vers 19 h, au marché Petersen.

Pour justifier son acte, il a déclaré, après avoir reconnu être un trafiquant de chanvre indien, que le défunt Al Hassane Diallo lui reprochait ses activités illicites en l’injuriant publiquement, de même que son ami Abdourahmane.

‘’Le jour des faits, le défunt m’avait, une nouvelle fois, injurié avant de m’empoigner par derrière, pour m’humilier et me bastonner. Pris de colère, j’ai décidé d’en finir avec lui définitivement. Ainsi, je lui ai donné deux coups de couteau au bras gauche, avant de porter le coup fatal à la poitrine. Quant à mon ami Abdourahmane, je vous signale qu’il n’est en rien impliqué dans cette affaire, car, pendant la bagarre, il essayait juste de nous séparer. Après mon forfait, je reconnais avoir pris la fuite en banlieue, pour éviter d’être lynché par les proches du défunt qui étaient près des lieux’’, a-t-il confessé.

Au terme de son audition, soufflent nos interlocuteurs, il a été écroué pour meurtre sur la personne d’Al Hassane Diallo, avant d’être déféré au parquet. Les recherches concernant le nommé Abdourahmane se poursuivent, soutiennent les interlocuteur de nos confrères.

Enquete