Header post legalsen

Grève de la faim des enseignants: Frapp dénonce les “inepties” de la tutelle

par

Grève de la faim des enseignants: Frapp dénonce les “inepties” de la tutelle

Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (FRAPP) dénonce les propos du DRH du ministère de l’Education nationale qui cherche à semer le doute dans la tête de l’opinion. Selon le mouvement citoyen, le DRH a osé dire que ces grévistes de la faim ne sont pas des enseignants.

Dénomination…

” Pourquoi ils en ont recruté prioritairement 29 sur 210? Pourquoi le ministère de l’éducation nationale les reçoit aujourd’hui ?”, s’interroge le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine. Selon Guy Marius Sagna et Cie, si c’est une querelle de dénomination le FRAPP estime qu’elle est très malvenue au regard de la responsabilité totalement politicienne du ministre de l’éducation nationale dans cette affaire qui n’a pas hésiter à procéder à un recrutement partisan, antidémocratique.

Exploitation…

“Qu’ils s’appellent animateurs polyvalents des cases des tout petits ou facilitateurs ou enseignants ils sont des enseignants dont la dénomination n’a qu’une seule fin: montrer à ces jeunes femmes et hommes qu’ils sont des enseignants de seconde zone que l’Etat du Sénégal n’hésite pas exploiter”, estime FRAPP.

Grévistes…

Pour rappel, le nombre de grévistes de la faim est passé de 11 à 13. Il s’agit d’enseignants des classes passerelles “lésés par le recrutement clientéliste des du ministère de l’éducation nationale”.