Header post legalsen

Guy Marius Sagna: « les sénégalais ont l’impression d’avoir élu un présentateur de condoléances»

par

Guy Marius Sagna: « les sénégalais ont l’impression d’avoir élu un présentateur de condoléances»

L’activiste Guy Marius Sagna salue l’acte du président Sall suite à l’accident du convoi du leader du pastef qui a couté la vie à 3 personnes. Seulement, il dénonce le silence du président face aux ‘’violence subies par le parti pastef ».

« Monsieur le président Macky Sall, de toutes les condoléances présentées à la suite des trois décès du convoi de Pastef – que leurs âmes reposent en paix – la vôtre est la seule à m’avoir intrigué.
Je salue vos condoléances présentées. Mais je vous invite à plus et mieux pour notre pays afin que cet acte ne soit pas simple pharisianisme.
Je suis sûr que vous êtes un bon père, époux, fils…Le débat n’est pas là.
Président Macky Sall, ceux qu’on perd sont importants. Ceux qu’on sauve aussi.
Or, si parfois les sénégalais ont l’impression d’avoir élu un présentateur de condoléances – et non un président – qui utilise même le deuil de manière clientéliste et politicienne, trop souvent nous voyons que vous encouragez tout ce qui peut conduire à la mort. Monsieur le président, vous êtes même le donneur d’ordre.
Monsieur le président Macky Sall, vous présentez vos condoléances à Pastef or jamais les sénégalais ne vous ont entendu dénoncer les violences subies par ce parti.
Jamais je ne vous ai entendu dénoncer les violences que vos nervis ont infligées aux membres du FRAPP à Médina Wandifa, à Nianing…Justement monsieur le président Macky Sall en ne dénonçant pas ces violences, vous avez donné à vos nervis un permis de violenter, d’agresser…des sénégalais qui n’ont commis qu’un crime: celui de lutter pour un Sénégal souverain dans une Afrique souveraine et unie autour d’un gouvernement fédéral.
Pire, malgré votre protection assurée par la police, la gendarmerie…vous avez recruté des nervis qui sèment violences et désolations partout où vous passez. Ne savez-vous pas monsieur le président que ces violences vont mener à la mort? Que ferez-vous après : présenter vos condoléances ?
Dès les premières heures de la vraie-fausse affaire Sonko – votre complot en réalité – vous avez interdit à vos nervis de se prononcer sur cette affaire. Si les sénégalais qui s’opposent à votre politique sont systématiquement violentés partout au Sénégal, c’est que vous leur avez donné l’ordre.
Prendre la parole pour présenter des condoléances pour nos morts c’est bien. Prendre la parole pour sauver des vies, mettre un terme à cette violence c’est aussi bien.
Monsieur le président Macky Sall, la vengeance ne peut être un programme politique. La vengeance n’assurera jamais la souveraineté monétaire, alimentaire, sécuritaire, médicale, pharmaceutique, vestimentaire…
REFUSONS !
RÉSISTONS !
LUTTONS !
Non au néocolonialisme !
Non à la 3e candidature illégale et illégitime !
ORGANIZE, DON’T AGONIZE !
RÉSISTANCE !
GMS »

Source Igfm