Header post legalsen

Relation entre Simon et Thierno : Les graves révélations de l’enquête de la Dic

par

Relation entre Simon et Thierno : Les graves révélations de l’enquête de la Dic

Thierno Diallo verse dans le dossier une copie du…fameux document, jure que c’était une « location » payante et indique qu’il aurait même tenté de voyager avec avant d’être arrêté par la police italienne qui a confirmé l’information à la Dic. Une chose est sûre: entre les deux, il existait bien une affaire de passeport et d’argent, comme l’attestent leurs déclarations faites devant les enquêteurs. Le journal Libération livre dans son édition de ce vendredi de révélations exclusives sur la relation entre Simon et “Thier”.

Comme Thierno Amadou Diallo, et Landing Mbessane Seck dit «Kilifeu », Simon Niaga Kouka a été placé sous mandat de dépôt mercredi 15 septembre. Il est visé pour tentative de trafic migrants et complicité d’usage de faux. Si les faits de « location » de passeport évoqués le concernant semblent invraisemblables, les faits, tels qu’établis par l’enquête de la Dic, sont troublants.

En effet, Simon Niaga Kouka a été convoqué par la Dic le 9 septembre alors qu’il était à Kaffrine. Il a été entendu sommairement, à Dakar, vers 23 heures avant d’être placé en garde à vue pour « nécessité de l’enquête », à ce stade.

Le lendemain, 10 septembre, il a été encore interrogé à 11 heures. Simon a déclaré aux enquêteurs être binational, et en tant que tel, franco-sénégalais. Il avait, dit-il, un passeport français délivré en 2005 mais qu’il aurait perdu en 2014. Lorsque les enquêteurs lui demandent s’il dispose d’un papier pouvant attester qu’il avait déclaré la perte du document de voyage, il a affirmé qu’il n’en avait pas.

« Location à six reprises » ou « gage » ?

Relativement à ce passeport français que Thierno Amadou Diallo déclarait avoir loué à six reprises pour voyager en Europe, Simon a soutenu qu’il le lui avait remis à deux reprises en gage pour des montants de 2.000.000 FCFA, à chaque opération, puisqu’il aurait des soucis financiers. Il avait, indiquait-il, remboursé le montant de la première opération mais n’avait pu le faire pour la seconde puisque «Thier» était en prison.

A propos des déclarations de Thierno Amadou Diallo, qui soutenait que lors de son sixième voyage en Italie avec le document de Simon, il a été arrêté par les autorités italiennes, expulsé vers le Sénégal et le passeport confisqué, le rappeur a dit qu’il n’était pas au courant et que ce serait plutôt « Thierno » qui aurait volé son passeport. Là, les enquêteurs montrent à Simon la fiche d’embarquement de Thierno Amadou Diallo avec son ancien passeport français. « Je n’ai pas de commentaire à faire », rétorque Simon sur PV.

Lors d’un nouvel interrogatoire, Simon a maintenu qu’il avait mis en gage le document de voyage auprès de «Thier », en mai 2021, parce qu’il avait toujours des soucis financiers.

« Pas de commentaire à faire » 

Lors de la confrontation, Thierno Amadou Diallo a maintenu ses déclarations initiales et a précisé qu’effectivement, c’est le 13 février 2013 qu’il a été démasqué par les services d’immigration en Italie alors qu’il avait le passeport de Simon avec lui. Ce passeport aurait été confisqué et détruit par ces services, selon ses dires. «Thier» a ajouté qu’il a été mis en rapport avec Simon par leur ami Omar Cyril Touré alias «  Thiat » parce qu’il voulait voyager et ne parvenait pas à obtenir un visa. Il a proposé, selon lui, à Thiat de lui chercher un passeport avec lequel il pouvait jouer sur la ressemblance des photos. Celui-ci lui aurait suggéré de se rapprocher de Simon, puisqu’ils auraient des traits de ressemblance.

Ce que « Thiat » a dit aux enquêteurs

C’est dans ces circonstances, rapporte-t-il, que Simon a commencé à lui « louer » son passeport français pour des montants variant entre 500.000 et 3.000.000 Fcfa. Il a utilisé ce document, d’après ses dires, jusqu’à son arrestation à Venise. Par la suite, Simon a déclaré une perte et a cherché un duplicata qu’il continue à louer, a-t-il accusé. Selon «Thier», la dernière location dudit document de voyage français date de mai 2021. Et pour le prouver, il a versé au dossier le… passeport français délivré à Simon.

Malgré ces précisions de taille, Simon a adopté la stratégie de la dénégation à outrance. Mieux ou pire, les vérifications sollicitées auprès des services italiens ont révélé qu’effectivement Thierno Amadou Diallo avait voyagé en Italie avec le passeport de Simon mais a été arrêté du fait que le document ne lui appartenait pas. Il avait été expulsé vers le Sénégal et le passeport confisqué.

C’est dans cette même lancée que Cheikh Oumar Cyrille Touré dit « Thiat » a été convoqué et interrogé le 10 septembre 2021 à 16 heures. Durant son interrogatoire, il est revenu sur les relations qui le lient à Kilifeu, Simon et Thiemo Amadou Diallo. « Thiat » a reconnu, comme l’ont soutenu les deux derniers nommés, que c’est lui qui les a mis en rapport mais il n’a jamais été question, d’après lui, de trouver à Thierno Amadou Diallo, un visa encore moins un passeport français pour lui permettre de voyager.

D’ailleurs, ajoutait-il, les traits de ressemblance évoqués entre eux n’existent pas, puisque l’un est de taille élancée et l’autre de taille courte.

Aussi, après avis au procureur, Simon a été formellement gardé à vue pour tentative de trafic de migrant et complicité d’usage de faux. En raison des insuffisances de charges, constatées par le ministère public et sur ses instructions verbales, «  Thiat » a été mis en liberté.

Pour Simon, le coup de grâce est sans doute venu d’une vidéo dans laquelle on le voit expliquer à Thierno Amadou Diallo comment il devrait faire pour passer entre les mains de la police en usant de son document de voyage. Le tout assorti d’un vrai marchandage. C’est à croire que Thierno Amadou Diallo a filmé beaucoup de monde car deux autres vidéos sont évoquées…

Pressafrik