Header post legalsen

« Voici comment notre mère est décédée », les émouvantes confessions de Mass Seck

par

Le décès de la femme, qui donnait naissance, à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff a fait réagir le Rappeur. Mass Seck, qui estime que cet oubli du placenta est certainement une erreur, est revenu sur les circonstances du décès de sa mère.

« Comme Magor Dia le Père du bébé de la Crèche PORTEZ PLAINTE !
Un oubli (placenta) est certainement une erreur, ce n’est pas intentionnel. Certes, mais dans un secteur professionnel aussi sensible qu’une intervention en médecine, des procédures et des responsabilités sont assignés à  chaque intervenant. Si une erreur qui mène a une perte en vie humaine survient, alors une enquête rigoureuse doit être menée, aussi bien en interne que par la justice. Ces mesures n’ont rien de personnelles, car malheureusement cette femme est partie et ne verra pas sa fille grandir, mais son cas peu être le début d’un changement.

Pour ceux qui regardent national géo, chaque crash d’avion est suivie d’une enquête rigoureuse. Par cette méthode l’aviation, si risquée, est devenue le moyen de transport le plus sur au monde. Comme Magor Dia, chapeau à lui, il faut faire face aux pressions familiales, aux médiateurs, aux discours de pitié du genre ils ont une famille, ils vont perdre leur travail !! Que nenni ! Elle, elle a perdu sa vie, elle ne peut pas se rendre justice, elle avait une famille, sa fille ne connaitra jamais sa mère, son mari devra passer des nuits seuls avec le bébé ou le confier à une personne de sa vie. Ce qui va avoir une incidence sur l’éducation de l’enfant, seule une mère est capable de transmette certaines sensibilité a son enfant.

En portant plainte et en allant jusqu’au bout, si la personne ou les personnes responsables sont punies alors ce sera un précédent utile pour toutes les femmes du Sénégal. Car, dans chaque salle d’accouchement cette personne chargée de l’expulsion du placenta, celle chargée du contrôle aura en tête l’affaire de la femme de CTO et saura que il devra rendre compte si une erreur aussi bête est commise.Sûrement des femmes mourront en couches comme partout au monde, mais les chiffres vont baisser car le comportement de certains soignants est à déplorer. J’en sais quelque chose car notre mère est décédée en couches. J’ai l’image de mon père se débattre, les gros mots à la bouche retenu par des hommes et pourtant plus jamais je ne l’ai entendu insulter. Il en avait contre les médecins. A chaque étape de ma vie je me pose la question et si… Et comment aurait été ce petit frère ou petite sœur Et nos cadets qui n’ont aucun souvenir de cette tendre dame maman Aida. Repose en paix brave fille. »

Source Senenews