Header post legalsen

Angleterre : Tottenham limoge Nuno Espirito Santo

par

Angleterre : Tottenham limoge Nuno Espirito Santo

Auteur d’un début de saison décevant avec Tottenham, Nuno Espirito Santo n’est plus l’entraîneur du club londonien. Sur un siège éjectable ces derniers jours et sous la pression des fans militant pour son départ, le manager portugais quitte donc les Spurs, quatre mois seulement après son intronisation.

Quatre petits mois et puis s’en va. Le club de Tottenham a annoncé ce lundi avoir mis fin au contrat de Nuno Espirito Santo, qui avait rejoint le banc des Spurs lors du mercato estival. Ses adjoints, Ian Cathro, Rui Barbosa et Antonio Dias ont également été remerciés. “Je sais à quel point Nuno et son équipe d’entraîneurs voulaient réussir et je regrette que nous ayons dû prendre cette décision”, a déclaré Fabio Paratici, le directeur général du club londonien dans un communiqué.

“Nuno est un vrai gentleman et il sera toujours le bienvenu ici. Nous tenons à le remercier, ainsi que toute son équipe, et leur souhaitons bonne chance pour l’avenir”, a poursuivi ce dernier. Il faut dire que le bilan de Tottenham est on ne peut plus décevant sous la houlette de l’entraîneur portugais. Seulement huitièmes de Premier League, les coéquipiers d’Harry Kane, l’ombre de lui-même depuis le début du championnat (1 but en 9 matches), n’ont jamais réussi à créer de football séduisant, encaissant cinq défaites lors des dix premières journées. La dernière en date, face à Manchester United ce week-end (0-3) aura donc été celle de trop.
Et cela ne va pas mieux sur la scène continentale. Troisième de leur groupe de Ligue Europa derrière le Stade Rennais et le club de Vitesse Arnhem, Tottenham est à la peine sur tous les tableaux. La direction, qui se devait d’agir après cette accumulation de contre-performances, penserait à Antonio Conte, libre de tout contrat, pour le remplacer.

17 matches et puis s’en va 

Officiellement débarqué de Tottenham, Nuno Espirito Santo avait pourtant connu des débuts globalement convaincants. Élu manager du mois en août dernier, le jeu proposé par les Spurs, admirables d’abnégation et emmenés par Son et Lucas Moura, permettait même au natif de São Tomé de faire tomber les Citizens, champions en titre. Une superbe entrée en matière (3 victoires en 3 matches) avant de progressivement s’écrouler. Des plans de jeu douteux. Une animation offensive progressivement proche du néant à l’image des difficultés rencontrées par Harry Kane depuis le début de saison, auteur d’un seul petit but en neuf matches. Sans parler de cette fragilité défensive, à l’origine des trop nombreuses claques reçues.. 3-1 à Arsenal, 3-0 face à Crystal Palace, Chelsea et donc plus récemment Manchester United.

Symbole également de ce jeu délité, une très inquiétante troisième place en Ligue Europa Conference malgré un groupe qui semble plus qu’à la portée des Spurs. Si les Londoniens ont facilement disposé du NS Mura (5-1), le nul concédé face au Stade Rennais (2-2) et la défaite subie au Vitesse Arnhem (0-1), les placent dans une situation inconfortable. Jeudi prochain, Tottenham sera donc sous pression au moment de recevoir le club néerlandais pour la 4ème journée du groupe G mais qu’importe le résultat, tout cela se fera dorénavant sans Nuno Espirito Santo.

(senego)