Header post legalsen

DIOMANSY KAMARA : ‘’LES LIONS ÉTAIENT MON SEUL ET UNIQUE CHOIX’’

par

L’ancien attaquant sénégalais Diomansy Kamara assure qu’il n’a eu en aucun moment de problème à opter pour les Lions du Sénégal au détriment de l’équipe de France.
« J’ai fait les catégories de jeunes en France, mais je m’étais juré que quand la situation se présenterait, ce serait le Sénégal », a dit le natif de la banlieue parisienne, dont la carrière professionnelle a débuté en Italie (Modène). Diomansy Kamara explique que lorsque l’opportunité d’intégrer la sélection nationale lui a été offerte en décembre 2002, il l’a saisie sans état d’âme.
« Il est vrai qu’à l’époque on me présentait comme l’attaquant français dans le magazine Equipe du Dimanche de Canal Plus.
Mais à mon avis, c’était déjà fait, j’étais Sénégalais, point barre », a rappelé Kamara qui, après l’Italie (US Catanzaro, Modène), a joué en Angleterre (Portsmouth, West Bromwich, Fulham, Leicester) puis en Turquie (Eskihirspors).
Kamara qui a joué en sélection nationale de 2002 à 2008, rappelle avoir fait son premier voyage au Sénégal à l’âge de six ans. « J’ai fait de nombreux voyages au Sénégal et dès l’âge de 6 ans », a-t-il confié.
Il souligne que son souci était de rendre fiers sa famille en général et son père en particulier en portant le maillot national.
« J’ai aussi eu la chance d’être né d’une mère française en banlieue parisienne à côté des populations d’origine africaine, et je savais déjà ce que c’était la culture africaine », a ajouté Kamara, reconnaissant être arrivé en sélection nationale au moment où le Sénégal disposait d’une « génération dorée ».
Les Lions formaient à l’époque une équipe très forte avec notamment El Hadj Diouf, Henri Camara, Khalilou Fadiga, bref beaucoup de talents qui faisaient rêver, a-t-il dit, rappelant l’accueil génial que lui avait réservé Diouf.
« Je me suis vite fondu dans la masse parce que j’étais chez moi et j’ai trouvé Mamadou Niang, Habib Bèye, Sylvain Ndiaye, Souleymane Diawara qui sont nés et/ou ont grandi en France », s’est-il souvenu.
De même le défenseur du Paris Saint-Germain Abdou Diallo, en choisissant le Sénégal, ne le fait pas par défaut parce qu’il trouve sur place Kalidou Koulibaly (Naples, Italie), Idrissa Gana Guèye (PSG, France) et autres Sadio Mané (Liverpool, Angleterre), qui font partie des meilleurs à leur poste sur le plan mondial, estime Diomansy Kamara, consultant sur la chaîne française Canal Plus.
« Le Sénégal est super attractif même si notre palmarès est vierge », a-t-il relevé, soulignant avoir fait un choix de vie en décidant de jouer pour les Lions.
Pour Diomansy Kamara, choisir l’Afrique en général et le Sénégal en particulier, « c’est la garantie d’une reconnaissance éternelle ad vitam ad aeternam ».
Selon lui, même après avoir la retraite des pensionnaires de l’équipe nationale, les gens continuent de leur témoigner leur amour et leur affection.
A ses yeux, « tout ça n’a pas de prix ».
« C’est pour toutes ces raisons, que j’ai décidé de m’établir ici dans mon pays à la fin de ma carrière en investissant dans l’immobiliser et faire découvrir ce beau pays à mes enfants », a-t-il résumé.
« Pour des raisons d’études ou professionnelles, les enfants pourraient voyager ou s’établir dans un autre continent, mais ils sauront que l’Afrique est belle et pleine de richesses qui n’attendent qu’à être bien exploitées au bénéfice de ses enfants », a-t-il poursuivi, appelant les binationaux à ne pas hésiter pour le choix de la sélection nationale.
« L’Afrique a tellement à offrir », a insisté Diomansy Kamara, engagé avec son ancien agent dans un projet d’académie panafricaine qui a ouvert ses portes au Mali avec l’objectif de s’implanter ensuite en Guinée et au Sénégal.
Il appelle les nouveaux arrivants dans la Tanière à se sentir entièrement Sénégalais.
« Personne n’est plus Sénégalais et donner tout ce que vous avez les populations vous le rendraient en centuple », leur a-t-il lancé.

SD/ASG/BK