Header post legalsen

Foot – Paulo Duarte : « La FIFA a favorisé la qualification du Sénégal, … »

par


Les Étalons du Burkina ont battu avec la manière les Requins bleus du Cap-Vert le mardi 14 novembre 2017 au Stade du 4-Août de Ouagadougou par le score de 4 à 0 avec un triplé de Préjuce Nakouma et un but de Banou Diawara. Le sélectionneur Paulo Duarte a félicité ses joueurs pour la qualité de jeu. Tout de même, il reste amer sur la décision de la FIFA de refaire jouer le match Afrique du Sud # Sénégal qui, de son point de vue, a influencé les qualifications.

Félicitation aux joueurs : « Premièrement je vais féliciter mes joueurs parce qu’ils ont fait un parcours fantastique dans ces éliminatoires avec beaucoup de blessés. Merci aux joueurs pour le grand match qu’ils ont livré pour le public aujourd’hui. Félicitation clairement à la FIFA parce qu’elle doit être contente parce que le Sénégal est qualifié. Je profite pour confirmer ce que j’avais dit lors de la dernière conférence de presse quand Lassina (Sawadogo de la télévision nationale du Burkina) m’a demandé pourquoi c’est moi seulement je crois encore à la qualification. Voilà. Le résultat est là. On a marqué quatre buts (…). C’est vrai trois buts suffisaient si de l’autre côté parce qu’il fallait se dire pourquoi pas un nul à Dakar. Mais on a perdu à la dernière minute parce que le Sénégal s’est imposé à la 91e minute ».

La FIFA a favorisé la qualification du Sénégal : « S’il y avait un match nul, on termine les deux équipes avec neuf points. Si le TAS (tribunal arbitral du sport) décidait pour nous, même si le TAS ne décide pas pour nous, on sait qu’ils ont joué sept matchs et un match illégal. Toutes les autres équipes ont joué six matchs (…). Si on gagnait 3 à 0, s’il y avait nul là-bas, c’est le Burkina qui passe. Aujourd’hui, même si la décision du TAS est positive ou négative, cela ne nous intéresse plus. Le Sénégal est qualifié. C’est pour cela que je félicite la FIFA. Quand je vais regarder les matchs au mondial, quand je verrai le Sénégal jouer contre l’Argentine ou la Colombie, je verrai le maillot de la FIFA contre l’Argentine ».

On ne peut pas lutter contre le système : « C’est triste pour le public parce que s’il y a quelqu’un qui voulait cette Coupe du monde, c’est moi. Je voulais offrir cette Coupe du Monde au public, aux joueurs, au chef de l’Etat et voilà. (…). On ne peut pas lutter contre le système. Le système aujourd’hui a gagné. Mais une chose est certaine, c’est que le Burkina a montré au monde qu’il est peut-être la meilleure équipe d’Afrique qui joue au football. Aujourd’hui, on a confirmé encore. On a lancé des jeunes pour l’avenir. Voir l’équipe jouer, voir le public satisfait avec la qualité de jeu, Dieu nous donnera un jour cette qualification qu’on nous a volée et peut-être en 2022, le Burkina sera au Qatar ».

(Burkina24)