Header post legalsen

PSG Academy au Sénégal : Malaise autour de l’absence d’Abdou Diallo et Idrissa Gana

par

Le Paris Saint-Germain compte étendre ses tentacules au Sénégal. Déjà déployée dans quelques pays comme en Turquie où le projet est géré par l’ancien international sénégalais Jacques Faty, la “PSG Academy” est annoncée dans les prochains jours au Sénégal.

Toutefois, ce projet, dont l’annonce a d’abord fuite sur les réseaux sociaux, suscite déjà quelques curiosités et fait même grincer des dents. Sur l’affiche, le constat qui frappe est qu’il n’y a pas un seul des deux internationaux sénégalais (Abdou Diallo et Idrissa Gana Guèye) évoluant au sein de la formation francilienne. On y retrouve l’Argentin Di Maria, les Brésiliens Marquinhos et Neymar, le Costaricain Navas, et le Français Mbappé.

Cette absence, notamment celle d’Idrissa Gana Guèye, n’est pas fortuite. Ce dernier a tout simplement été contourné par… son club, lequel avait pourtant snobé une proposition d’un projet similaire, qui a finalement été accordé à un franco-américain.

VOLTE-FACE DU PSG

En effet, véritable porte-drapeau de la formation sénégalaise, Idrissa Gana Guèye, passé par Diambars et installé au sein de la sélection nationale où il fait désormais office de cadre, avait nourri l’idée, avec certains de ses proches, de se faire accompagner par son club pour rendre l’ascenseur par une académie qui donnerait la chance aux plus jeunes.

À cet effet, plusieurs pas avaient déjà été posés auprès des autorités sénégalaises pour faciliter l’implantation d’une académie parisienne au pays du milieu de terrain parisien et un site avait même été identifié dans la région de Dakar après plusieurs audiences avec de hautes autorités de l’Etat, de l’administration publique et de responsables sportifs locaux.

Mais, sollicité, le PSG avait opposé une fin de non-recevoir, au prétexte que cela n’entrait pas dans la politique d’expansion du club. Sauf qu’un an plus tard, ce qui avait été refusé a finalement été avalisé par le club parisien, sous un autre format, avec d’autres têtes pour porter le projet qui s’inspire sur le modèle de la collaboration entre Génération Foot et le FC Metz.

Aujourd’hui, le procédé du PSG gêne au plus haut point l’entourage de l’un des vice-capitaines de l’équipe nationale du Sénégal. Dernièrement, le club aurait multiplié les tentatives de conciliation pour rectifier le tir, en assurant à ses deux joueurs Sénégalais qu’ils seraient bien partie intégrante du projet, mais la fracture semble déjà assez importante.

Hier, le PSG annonçait que « la Paris Saint-Germain Academy Sénégal propose une formation footballistique professionnelle aux garçons et filles de tous niveaux de 6 à 18 ans ». Cette nouvelle structure va se spécialiser dans « le développement de joueurs de tous niveaux en leur offrant un entraînement sur mesure et adapté à chacun. L’objectif étant de former les joueurs dans des conditions d’entraînement professionnelles afin qu’ils atteignent leur meilleur niveau, tout en leur proposant des opportunités uniques tout au long de leur formation. » Des tests sont d’ores et déjà prévus les 29 et 30 mai prochains, au Complexe sportif Bruno Metsu situé près de la station balnéaire de Saly-Portudal.

BNF  Emedia